11/01/21
Covid-19 : vaccins, masques, confinement…
Vincent Pavan – Sciences

La notion d’immunité collective (ou immunité grégaire) a été très tôt utilisée en épidémiologie. Elle consiste à penser que des individus immunisés contre une maladie transmissible seraient capables de faire barrage à la diffusion d’un virus en protégeant – de façon spatiale – les personnes saines. Omniprésente dans le discours médiatique, politique et scientifique se rapportant à l’épisode sanitaire du COVID19, cette notion d’ordre expérimentale se voit pourtant calculée par une formule mathématique très précise tirée du modèle standard de l’épidémiologie : le modèle SIR. Nous proposons dans cet article une critique formelle argumentée du calcul et du modèle dont elle est tirée. De façon stupéfiante, il apparaît alors que le calcul du seuil d’immunité collective tel qu’il existe aujourd’hui ne correspond à aucune interprétation épidémiologique qui serait en lien avec ce qu’il laisse à penser.
Mots clés : immunité collective – COVID19 – mathématiques

Vincent PAVAN, Enseignant-chercheur, maître de conférence, Aix-Marseille Université. 
Responsable au département Polytech' des enseignements mécanique et mathématiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.