12/10/20
Fréquenter et habiter l’espace au quotidien
Olivier Bédu – Urbanisme

Olivier Bedu
Architecte de formation, Olivier Bedu développe, à travers son travail plastique, une œuvre dont on pourrait dire qu’elle traite de notre manière de fréquenter et d’habiter notre espace au quotidien. A travers ses photomontages qui mettent en regard les architectures standardisées de différentes régions et leurs paysages, il tente une analyse formelle qui met en exergue de possibles rapprochements entre l’élément naturel et des formes d’habitats génériques.

Avec le collectif Le Cabanon Vertical, Olivier Bedu travaille sur les grands ensembles et sur la manière dont la vie s’installe et s’active dans ces constructions à l’autorité affirmée. Il s’agit de faire jaillir le vivant de ces systèmes collectifs. A l’heure des expropriations, Le Cabanon Vertical pense plus volontiers en terme de reconquête d’espace. Leurs interventions reprennent souvent le principe de la greffe, celle-ci vient parasiter les structures des constructions de béton. Ces architectures légères se posent symboliquement comme les gestes d’une ré-appropriation poétique qui va à l’encontre du standard pour s’intéresser plus précisément à l’individu

Qu’est-ce qu’habiter ?
Les enjeux de l’habiter pour la réinsertion
Nadège Leroux
https://www.cairn.info/revue-vie-sociale-et-traitements-2008-1-page-14.htm?contenu=resume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.