Archives de catégorie : Histoire

05/11/18
Jésus est-il mort sur la croix ?
Frédéric Armand

Juriste et historien, Frédéric Armand poursuit des recherches essentiellement centrées sur les sujets du Haut Moyen Âge, des bourreaux et du mariage.

Il est notamment l’auteur de :

«  »Les bourreaux en France, du Moyen Âge à l’abolition de la peine de mort » » (Perrin, 2012) «  »Chilpéric 1er, petit-fils de Clovis et grand-père de Dagobert, le roi assassiné deux fois » » (La Louve, 2008).

«  »Jésus, est-il mort sur la croix ? Essai historique » » (Liber 2018)

    

GillesDorival

Gilles Dorival

Professeur émérite à l’université d’Aix-Marseille (département des sciences de l’Antiquité)

– Ancien directeur et co-fondateur du Centre Paul-Albert Février

– Philologue

Contact : gilles.dorival@orange.fr

THÈMES DE RECHERCHE

- Histoire des traditions bibliques
- Bible grecque des Septante
- Patristique

Périodes : hellénistique (Septante), romaine (Pères de l’Eglise et traditions rabbiniques) / Plus ponctuellement : byzantine, Moyen Âge

****************************

PARCOURS ET RECHERCHES

Gilles Dorival a commencé à s’intéresser à l’histoire des religions et aux Pères grecs de l’Église dès sa première année à l’École normale supérieure de la rue d’ULM (1965-1966). Il s’initie alors à la patristique et pour mieux comprendre et interpréter les Pères et leur interprétation de la Bible il se met à l’hébreu.

Depuis quarante ans, il enquête sur les rapports entre la Bible hébraïque et les traductions grecques dont elle a fait l’objet. Il a également travaillé sur les traditions syriaques, latines, arméniennes, géorgiennes…, de la bible. Il est l’auteur avec Marguerite Harl et Olivier Munnich d’une introduction générale à « La Bible grecque des Septante », parue aux éditions du Cerf (1988, réédition en 1994). Il a également écrit, co-écrit ou dirigé 17 livres et plus de 170 articles.
L’ensemble des travaux de Gilles Dorival s’inscrit dans la lignée féconde des exégèses bibliques.

Gilles Dorival a par ailleurs occupé de nombreuses fonctions d’encadrement de la recherche et de l’enseignement supérieur, ainsi que des reponsabilités édiriorales au sein de maisons d’édition et de revues scientifiques. Il a été directeur du Centre Paul-Albert Février de 2001 à 2010 et membre senior de l’Institut universitaire de France (chaire « judaïsme hellénistique et christianisme ancien ») de 2000 à 2010.

Il co-dirige la collection « La Bible d’Alexandrie » (Éditions du Cerf), qui est une traduction annotée de la Septante. Dix-huit volumes sont à ce jour parus (2012).

Gilles Dorival est professeur émérite à l’université d’Aix-Marseille et reste à ce titre, rattaché pleinement au CPAF ou il poursuit ses recherches sur les traditions d’interprétation de la bible.

 

GILLES DORIVAL – CURRICULUM VITAE

FrédéricArmand

 

Fréderic Armand

Juriste et historien, Frédéric Armand poursuit des recherches essentiellement centrées sur les sujets du Haut Moyen Âge, des bourreaux et du mariage.

Il est notamment l’auteur de

«  »Les bourreaux en France, du Moyen Âge à l’abolition de la peine de mort » » (Perrin, 2012)

et de

«  »Chilpéric 1er, petit-fils de Clovis et grand-père de Dagobert, le roi assassiné deux fois » » (La Louve, 2008).

27/06/17
Histoires de femmes… 1/2
Renée Dray-Bensousan

Histoires de femmes – femmes dans l’histoire


Le XXIe siècle n’est pas simple pour les femmes.

Il suffit de s’intéresser un instant à l’actualité.

D’un côté les Polonaises doivent se mettre en grève pour défendre ce qui est censé être un acquis de la civilisation moderne : le droit de se faire avorter.

De l’autre la presse s’étale complaisamment sur le cambriolage dont a été victime à Paris la star de la télé-réalité américaine Kim Kardashian. Deux visages des batailles de la condition féminine moderne : droits fondamentaux et glamour égalité des sexes et triomphe par la superficialité.

La femme moderne doit trouver son chemin entre ces problématiques contradictoires.

 

02/05/17
La pensée dominante : le libéralisme néoclassique – 2/3
Renato Di Ruzza* – Economie

À partir du dernier quart du XIXe siècle, et tout au long du XXe siècle, le courant dit « néo-classique » va progressivement devenir dominant. Si les thèmes de rupture avec les classiques rassemblent les auteurs de ce courant, celui-ci est traversé par de nombreuses écoles qui divergent sur l’analyse de la valeur, de l’emploi, de la politique économique et, de façon générale, sur l’efficacité des marchés.

* Renato Di Ruzza est Docteur d’Etat, Maître de Conférences, Agrégé des Universités membre du Centre d’épistémologie et d’ergologie comparatives
Professeur des universités en sciences économiques
Economiste, ancien directeur scientifique à l’Iseres 
Ancien directeur du département d’ergologie de l’université de Provence 

07/02/17
Les usages publics de l’histoire 3/3
Stéphane Rio – Histoire

Les enjeux politiques des mémoires de la Seconde guerre mondiale

Controverses sur les mémoires de la seconde guerre mondiale :

Les mémoires et les interprétations de la Seconde Guerre Mondiale sont multiples et souvent contradictoires :

  • Figures héroïques de la résistance que l’on essaye de s’approprier ou de discréditer : Jean Moulin, Charles de Gaulle, Guy Moquet, Missak Manouchian…
  • France collaboratrice de Vichy qu’un certain révisionnisme voudrait voir comme un « régime bouclier »…
  • Déportation, génocide que l’on minore, voire que l’on nie…

Toutes ces questions sont au cœur de débats historiques et surtout publics toujours aussi brûlants. Nous verrons quels sont les enjeux idéologiques et politiques de ce passé qui a du mal à passer…

Les documents présentés par Stéphane Rio :

doc 1 pcf et resistance
doc 3 croix de lorraine
 chirac veld’hiv
jean moulin pantheon
doc 5 nimier

31/01/17
Les usages publics de l’histoire 2/3
Stéphane Rio – Histoire

Les enjeux politiques des interprétations de la Révolution française

Les interprétations de la Révolution Française : enjeux de mémoire, enjeux politiques

Qu’est-ce que la Révolution Française ? La question est simple, mais les réponses apportées sont d’une immense complexité tant elles sont contradictoires, conflictuelles et passionnées :

  • Une fracture satanique d’un ordre éternel et providentiel ? Un immense bain de sang préfigurant les totalitarisme ?
  • Une rupture libératrice non seulement pour le peuple français, mais aussi pour le genre humain à l’échelle universelle ?

Nous étudierons les débats sur les origines, les acteurs et les héros de la Révolution pour comprendre la construction des clivages politiques qui prennent racines dans ces interprétations.

Les documents proposés par Stéphane Rio sont ici :

Textes 31-01-17

24/01/17
Les usages publics de l’histoire 1/3
Stéphane Rio – Histoire

Comment les personnages historiques sont interprétés et utilisés aujourd’hui ?

 

N. Sarkozy en appelant aux Gaulois pour définir l’identité des Français, F. Fillon faisant du baptême de Clovis la marque des débuts de « quinze siècles d’Histoire de France », M. Vals se référant à Clémenceau pour légitimer sa politique sécuritaire… Les discours politiques ressuscitent souvent une mythologie historique construite au XIXème siècle, qui déterminent les représentations et les actions publiques.

Nous visiterons plusieurs figures de l’histoire pour comprendre la construction des identités politiques.