Archives de catégorie : Intervenants 2021-2022

10/01/22 – 130 avenue du Prado
L’égalité homme-femme en langage
Ann Coady – Langage

Que vient faire le langage dans les relations homme-femme, mais aussi dans les identités de genre plus globalement ? Le langage lui-même peut-il être sexiste ou s’agit-il seulement de la façon dont on l’emploie ? Le masculin est-il vraiment générique ? Si oui, d’où vient cette généricité ? Un langage plus inclusif contribue-t-il à combattre le sexisme dans le monde ?

Voici quelques questions que nous allons aborder dans cette présentation sur le langage et genre, une question qui fait débat en France depuis bien longtemps, mais qui a ressurgi depuis ces dernières années avec la question du fameux « point médian ». Même si le point médian ne représente qu’un seul « outil » parmi d’autres pour construire un langage plus inclusif, il a soulevé beaucoup d’interrogations autour du rôle que joue le langage dans la discrimination, et autour du rôle que joue, ou que doit jouer, la langue française.

Ann Coady est professeure agrégée d’anglais à la Faculté des Sciences à Aix-Marseille Université depuis 2006.

Thèse en 2018 à l’Université Sheffield Hallam au Royaume Uni sur le débat sur le langage non sexiste en comparant le français et le anglais.

Ses recherches portent sur le genre et la langue, plus spécifiquement la réforme linguistique féministe en anglais et en français, les discours et les idéologies utilisées dans les débats sur le langage sexiste dans les médias.

Ses intérêts de recherche portent sur la réforme linguistique féministe en anglais et en français, le genre et la langue, les idéologies linguistiques, la linguistique de corpus, la sociolinguistique et l’analyse du discours.

Membre du comité de rédaction de la revue GLAD ! (Revue sur le langage, le genre et les sexualités):
https://journals.openedition.org/glad/

Ses publications récentes :

Elle a publié plusieurs articles sur le langage et le genre, le dernier a été publié fin 2020 dans un dossier spécial des Cahiers du genre intitulé « Genre, langue et politique » :
https://www.cairn.info/revue-cahiers-du-genre-2020-2.htm

L’origine du langage sexiste, Genre et langue, 2018.

06/12/21 – 130 avenue du Prado
La grotte Cosquer révélée
Pedro Lima – Histoire

Pedro Lima

Journaliste scientifique

La grotte Cosquer, site préhistorique orné unique au monde immergé dans les Calanques de Marseille, a été fréquentée durant des millénaires par des chasseurs-cueilleurs de la période paléolithique, entre – 33 000 et – 19 000 ans. Ils y ont peint et gravé des centaines de signes et de figures animales (chevaux, bisons, bouquetins..) dont des animaux marins uniques dans tout l’art pariétal (phoques et pingouins). Partiellement engloutie il y a 9 000 ans après la dernière glaciation, la grotte a été redécouverte à la fin du siècle dernier et déclarée officiellement en 1991, avant d’être étudiée par les scientifiques.

Yves Pillant

Yves PILLANT
Docteur en Philosophie

École doctorale : Cognition, Langage, Éducation

Thèse : Une politique de la vulnérabilité est-elle « pensable » ?

Unité de recherche : Institut d’Histoire de la Philosophie.

  • Consultant. Accompagnement des structures sociales et médico- sociales dans leurs évolutions
  • Responsable de formation. Responsable développement. Chef de projet. Responsable du laboratoire de recherche en travail social IMF

Production scientifique

  • Inclusion, jeux de mots ou nouveau paradigme pour l’’action sociale ?
    Revue Ergologia n° 12 décembre 2014
    Yvanne Troussier. Alvaro Casas. Yves Pillant
    http://www.ergologia.org/revue-ergologia.html
  • Social action in France : issues and development
    Transnational Social Work and Social Welfare. Routledge, London and New York, 2016
    Yves Pillant, Nathalie Jami, Nathalie Segura
  • L’ingénierie à l’épreuve de l’international
    Conférence européenne EASSW Paris Descartes 2017
    Yves pillant
  • Plaidoyer pour une société des singularités
    Les Cahiers de l’actif n°478/479 2016
    Yves Pillant

06/02/18
Les migrations
Célia Lamblin*

Célia Lamblin – sociologue*

Les migrations en France : de la politique d’immigration aux migrations comme problème social.

Séance 1 : Etat-Nation, contrôle des déplacements et politique d’immigration en France (1789-1975)
Depuis plusieurs années maintenant, il ne se passe pas une journée sans qu’ici ou là sur la planète, la question des migrations ne soit posée dans l’espace médiatique. Si les nombreux reportages réalisés donnent l’impression d’un phénomène en expansion, qu’en est-il de la réalité ?
Pourquoi le déplacement et le franchissement des frontières est-il si problématique ? Sans doute, le point de vue historique nous est d’un grand
secours pour comprendre que la manière dont les Etats traitent la question de l’immigration est étroitement liée à la construction et aux
transformations de nos sociétés. L’idée n’est pourtant pas de retracer de manière linéaire l’histoire de l’immigration en France mais bien de saisir à quel moment et dans quelle circonstance la catégorie nationale a acquis
un sens déterminant dans l’organisation des affaires humaines. Dans ce sens, nous garderons à l’esprit que s’intéresser aux migrations, c’est
aussi s’intéresser aux manières de faire société et qu’au-delà de concerner les personnes qui franchissent les frontières, les migrations s’inscrivent dans des processus complexes de transformation sociales, culturelles,
économiques et politiques.

*Célia Lamblin est sociologue au Labexmed

https://labexmed.nakalona.fr/exhibits/show/doctorants/celia-lamblin

Stéphanie Dechezelles

Docteure en Science politique
Maîtresse de Conférences à Sciences Po Aix
Chercheuse à MESOPOLHIS (UMR CNRS 7064)

Les politiques publiques de transition énergétique et leurs contestataires

En France comme dans de nombreux autres pays, depuis plusieurs décennies , des politiques dites de « transition énergétique » visant à réduire la part des sources d’origine fossile dans la production électrique sont mises en œuvre. Afin de remplir les objectifs de décarbonation et de réduction des émissions de gaz à effet de serre, les technologies fonctionnant à base de ressources renouvelables (le rayonnement solaire, la force des vents, le mouvement cyclique des marées…) ont été largement promues. Si elles font l’objet d’un large consensus, ces politiques publiques rencontrent toutefois sur le terrain des contestations de plus en plus fréquentes. C’est particulièrement le cas de l’éolien (terrestre et en mer) en France où, depuis les années 2010 une vive opposition se constitue tant sur le plan local que national. L’objet de la présentation consistera à revenir sur ce mouvement qui voit des personnes aux profils et aux motivations hétérogènes, s’engager en défaveur de ce qui est pourtant présenté comme l’un des leviers de la lutte contre le dérèglement climatique ou encore la fin du « tout pétrole »/ »tout nucléaire ».

Stéphanie Dechézelles est maîtresse de conférences en science politique à Sciences Po Aix, chercheuse au CHERPA et associée au LAMES

Publications (sélection)

Directions d’ouvrages

Politisation du proche.Les lieux familierscomme espaces de mobilisation, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Coll. «Res Publica», 2019(avec MauriceOlive).

Voix de la rue, voie des urnes. Mouvements sociaux et partis politiques, Rennes, PUR, Coll. «Res Publica», 2011(avec Simon Luck).

Passer à l’action. Les mobilisations émergentes, Paris, L’Harmattan, 2007(avec Stéphane Cadiou et Antoine Roger).

Directions de numéro de revue à comité de lecture

 « Mouvements d’occupation », Politix, vol.30, n°117, mai 2017(avec MauriceOlive)

 « Lieux disputés. Dynamiques des conflits localisés », Norois. Environnement, aménagement, société, 238, 2016/1 (avec MauriceOlive).

.librairie-sciencespo.fr

Raphaël Liogier

Sociologue et philosophe

Professeur des universités, Sciences Po Aix-en-Provence

Chercheur invité à Columbia University, New York (CES : Council for European Studies)

Enseignant au Collège international de philosophie (Paris)

Chercheur au Sophiapol (Université de Paris 10 – Nanterre)

Thèses  : « Introduction à une approche politique de l’occidentalisation du bouddhisme »

« L’hypothèse de l’individuo-globalisme »

  • Responsable de l’Axe Changements culturels et mutations religieuses (CHERPA)
  • Responsable du Master Recherche Religion et Société – Responsable de la Section Cultures et Société
  • Membre du Comité de rédaction de la revue de débats d’idées La Pensée de Midi (Acte Sud)
  • Expert-Evaluateur auprès de la Commission Européenne (PCRD : Programmes cadres en Sciences humaines et sociales)
  • Membre du Think Tank du Conseil Culturel de l’Union pour la Méditerranée (UPM)
  • Direction du site anglophone sur les études religieuses (Religious Studies) : www.world-religion-watch.org- Coresponsable du RT 43, Sociologie et Religion, à l’AFS (Association Française de Sociologie)
  • Membre invité et votant du Conseil exécutif de la SISR (Société internationale de sociologie des religions)
  • Président du Comité d’organisation de la 31ème Congrès mondial de la SISR (juin 2011 à Science Pô Aix)
  • Rédacteur de la problématique générale sélectionnée pour le 31ème Congrès mondial de la SISR : Religion et économie dans un monde global

Publications récentes

  • Sacrée médecine. Histoire et devenir d’un sanctuaire de la Raison (avec Jean Baubérot), Paris, Entrelacs, 2010
  • Religions et valeurs en France et en Europe, (codirection, avec C. Dargent et B. Duriez), Paris, L’Harmattan, collection Religions en questions (Association Française de Sciences Sociales des Religions), juin 2009
  • A la rencontre du dalaï-lama. Mythe, vie et pensée d’un contemporain insolite, Paris, Flammarion, 2008
  • Une Laïcité « légitime ». La France et ses religions d’Etat, Paris, Entrelacs, 2006.
  • Souci de soi, Conscience du Monde. Sur la globalisation des croyances, Paris, Armand Colin, (à paraître en mars 2011) Articles dans des revues avec comité de lecture
  • « La spiritualité comme non-religion : fausses questions et vrais enjeux scientifiques »,International Review of Sociology, Routledge / Université de Rome (à paraître au premier semestre 2011 dans le dossier sur La définition de la religion, sous la direction de Roberto Cipriani) « Les territoires symboliques du champ religieux global»,International Social Science Journal (UNESCO), N° 207 – March 2012
  • Geography, Globalization and Religion “«Laïcité» on the edge in France: Between the Theory of Church-State Separation and the Praxis of State-Church Confusion”, in Macquarie Law Journal, issue on Social Inclusion(printemps 2010)
  • “La vie rêvée de l’homme”, in dossier De l’humain. Nature et artifices, revue La Pensée de midi, Acte Sud, n°31, mars 2010
  • “Améliorer scientifiquement l’homme ?”, in dossier De l’humain. Nature et artifices, revue La Pensée de midi, Acte Sud, n°31, mars 2010 « L’individuo-globalisme : nouvelle culture croyante des sociétés industrielles avancées », in Revue Internationale de Politique Comparée, Vol. 16, n°1, mars 2009
  • « Recomposition du champ religieux, recomposition de l’analyse du champ religieux : du désenchantement national au réenchantement transnational », in Revue Internationale de Politique Comparée, Vol. 16, n°1, mars 2009
  • « Les spécificités du champ religieux néo-calédonien. Hypothèses et analyses tirées de notre enquête de terrain réalisée en 2007», in Histoire et missions chrétiennes, n°6, juin 2008 (Karthala)
  • « Bouddhisme et théorie critique », in Les cahiers bouddhiques, janvier 2008, n°5 « France, fille aînée de l’Eglise ?» , in La Pensée de Midi (Acte Sud), n°24, mai 2008 « L’opposition symbolique entre bouddhisme et islam en contexte européen», in Religioni e Società, Rivista di Scienza Sociali della Religione, n°56, septembre 2006 (Presses Universitaires de Florence)
  • « La jeunesse n’est pas une classe sociale», in Sociétés, 2005 / 4, n°90 Articles dans des ouvrages scientifiques collectifs
  • « La distinction sociocognitive et normative entre bonne et mauvaise religion en contexte européen : le cas de l’islam et du bouddhisme », in Micheline Milot, Philippe Portier, Jean-Paul Willaime, Pluralisme religieux et citoyenneté, Rennes, PUR, 2010 (coécrit avec Claude Dargent),
  • « Religion et valeurs en question », in Religion et Valeurs en France et en Europe, Paris, l’Harmattan, Collection Religions en questions, 2009
  • « L’espace social des valeurs et adhésion religieuse », in Religion et Valeurs en France et en Europe, Paris, L’Harmattan, Collection Religions en questions, 2009
  • « Ethique, santé et développement dans un monde global », in Jean-Paul Gassend, Sandra Monchaud (dir.), Santé et développement, Paris, Hermes Science / Lavoisier, 2009
  • « Métamorphose des croyances et encadrement laïque », in Franck Frégosi (dir.), Bruno Etienne, le fait religieux comme fait politique, La Tour d’Aigues, Editions de l’Aube, 2009
  • « Quelques remarques sur les évidences et contradictions du système français de laïcité », in Religions et laïcité (Collectif), Paris, L’Harmattan, 2008. « Les déterminants esthétiques de la politique des cultes en France », in Un bilan de la liberté religieuse en France (collectif), Paris, L’Harmattan, 2008
  • « Deux perceptions différentes de la religion minoritaire en Europe : islam et bouddhisme», in Minorités religieuses dans l’espace européen. Approches sociologiques et juridiques, J.P. Bastian, F. Messner (Dir.), Paris, Presses Universitaires de France (PUF), 2007.
  • « La notion philosophique et sociologique de secte » in Actes du colloque du CICNS sur Sectes : Fléau social ou bouc émissaire ? , Paris, 2007
  • « L’ONG, agent institutionnel optimal du champ religieux individuo-globalisé», in B.Duriez, F.Mabille, K.Rousselet, (Dir.), Les ONG confessionnelles. Religions et action internationale,Paris, L’Harmattan, Collection Religions en questions, 2007.
  • « Orientations idéaltypiques bouddhistes en contexte occidental », in Normes et bouddhisme, 2006 (Strasbourg, CNRS / Presses Universitaires de Strasbourg)
  • « La cohérence des normes bouddhistes », in Normes et bouddhisme, 2006 (Strasbourg, CNRS / Presses Universitaires de Strasbourg) Valorisation scientifique et responsabilités de gestion de la recherche Articles de dissémination de la recherche « Islamophobia : scapegoating for Europe’s symbolic complex », dossier Cultural Backlash in Europe, in Harvard International Review, Février 2011
  • « Que penser du niqab ?», in Le Monde des Religions, septembre-octobre 2009, n° 37 Chroniques et éditoriaux du site World Religion Watch. Dernière série de chroniques consultables en ligne et diffusées durant l’été 2009, relatives à l’histoire du concept de blasphème. La série de ces textes est intitulée Chronicles about Blasphemy (ces 5 chroniques sont traduites et consultables en Anglais, en Français et en Arabe) : World-Religion-Watch.org
  • « Sociologie du développement personnel spirituel et de sa relation avec le tourisme », (dossier spécial sur : Tourisme, développement personnel et spirituel), in Espaces, tourisme et loisir : revue mensuelle de réflexion du tourisme et des loisirs, n°271, juin 2009
  • « Diversité », in La France de la Vème République, 1958-2008, Paris, Armand Colin, 2008
  • « feel good culture », « New-Age » et « Buddhism », in Dictionnary of Transnational History, London, Palgrave-Macmillan, 2008
  • « La Méditerranée comme centre et non comme périphérie », in Revue des Deux Mondes, juin 2008
  • « Des stéréotypes nécessaires aux évidences incritiquables », in Esquisses.com, Revue électronique, psychanalyse, anthropologie, société, avril 2008
  • « Une intégration méditerranéenne est-elle possible ? », in Actes du Colloque Interdisciplinaire du Cinquentenaire de l’IEP d’Aix-en-Provence, Editions Crès, sous la Direction du Professeur Jean-Charles Jauffret, 2007
  • « Une politique alterculturelle », in La pensée de midi, Actes Sud, n°16, octobre 2005
  • « Les nouveaux territoires du monde individuo-global : Délocalisation et déterritorialisation », in La Pensée de Midi (Acte Sud), n°21, juin 2007

MédericGasquet-Cyrus

Maître de conférences au Département des Sciences du Langage (Aix-Marseille Université) et chercheur au Laboratoire Parole et Langage (UMR 7309 CNRS).

Ses enseignements et ses recherches, principalement dans le domaine de la sociolinguistique, portent sur les relations entre langage et pouvoir, la sociolinguistique urbaine, la diversité linguistique, les variétés régionales et les accents, notamment la discrimination à l’accent.

Il produit l’émission : « Dites le en Marseillais » tous les matins sur France Bleu Provence

Spécialiste du parler marseillais il est l’auteur de plusieurs livres :

Pour la Sociolinguistique

Le poids des langues

Langage et Société

Le Marseillais pour les Nuls

Le Marseillais de Poche ; Guide de conversation

Paroles et musiques à Marseille : Les voix d’une ville

Marseille en V.O. – Livre + CD

Soupe d’esques

La sociolinguistique est une discipline des sciences du langage qui interroge les relations entre langage et société. Cette introduction à la sociolinguistique s’appuiera sur le cas du « parler marseillais », qui nous permettra de voir dans quelle mesure le langage peut être un révélateur qui nous aide à mieux comprendre les dynamiques et les tensions entre les groupes sociaux, et plus globalement le fonctionnement de la société.

Lucie Luthereau

  • Professeure agrégée, Docteure en Lettres
  • Prag Culture Générale Sciences Po Aix

Autres activités

  • Référente égalité (2016-2019)
  • IEPEI
  • Préparation à l’épreuve d’admission Centrale Marseille
  • Direction de mémoires
  • Jury de Grand O
  • Jury d’admission Khâgnes B/L
  • Participation aux sélections du Prix Mirabeau
  • Participation aux associations étudiantes (Interface, Association de Philosophie « Le Banquet »)

Publications et interventions publiques

Continuer la lecture de Lucie Luthereau

Gilles Dufrénot

Enseignant-Chercheur , Aix-Marseille Université, Faculté d’économie et de gestion (FEG) Economie du développement et de la croissance

Professeur de Sciences Économiques à Aix-Marseille Université et membre de l’École d’Économie de Marseille (AMSE). Il est également chercheur associé au CEPII. Il a été Professeur d’Économie aux Universités de Paris XII et de Savoie avant de rejoindre l’Université d’Aix-Marseille.Publications

Continuer la lecture de Gilles Dufrénot

Fabrice Feinstein

Fabrice Feinstein est professeur d’université.

Physicien, professeur à l’Université d’Aix-Marseille, et chercheur au Centre de physique des particules de Marseille (CPPM)

Au sein du Centre de Physique des Particules de Marseille, il fait partie d’un groupe qui se prépare à l’exploitation d’un grand télescope en construction au Chili, équipé de la plus grande caméra du monde, 3,2 milliards de pixels. Cet observatoire Vera Rubin détectera l’explosion d’étoiles aussi brillantes que 10 milliards de soleils, les supernovas. Cela permettra d’étudier l’expansion de l’Univers qui accélère sous l’effet d’une énergie noire, d’origine encore mystérieuse.

Éloïse BOISSEAU

Éloïse Boisseau est doctorante contractuelle en philosophie à l’université d’Aix-Marseille, rattachée au centre Gilles Gaston Granger. Ses recherches portent sur la philosophie de l’intelligence artificielle et sur la question de l’attribution de caractéristiques psychologiques aux machines. 

 Sujet de thèse :
 Enquête wittgensteinienne sur les présupposés de l’intelligence artificielle.